Comment assurer sa défense face à une accusation de vice caché pour la vente de votre véhicule ?

Quelques temps après la vente de votre véhicule, le client vous assigne en justice pour un vice caché. En effet, ce dernier vous accuse d’avoir dissimulé des pannes de la voiture avant la vente. Il est facile de prendre votre propre défense. Comment assurer sa garantie face à une accusation de vice caché pour la vente de votre véhicule ? Découvrez au travers de cet article comment assurer votre propre défense face à une accusation de vice caché.

Demander à l’acheteur de prouver la présence du vice caché                             

Plusieurs commerçants de vehicule d’occasion sont souvent confrontés à un problème qui les oppose généralement aux acheteurs. Ils ne sont néanmoins par les seuls à être victime de ce genre d’accusation qui porte préjudices à leurs business. En effet, après la vente d’une voiture d’occasion ou d’un vehicule personnel les clients assignent les vendeurs en justice. Ils sont souvent accusés de vice caché pour la vente du vehicule.

Si vous, vous retrouvez face à cette situation n’ayez crainte. Cependant vous devez demander à l’acheteur de prouver la présence du vice caché lors de la transaction. Car vous ne pouvez pas répondre favorablement à une accusation sans savoir de quoi l’on vous accuse. Soyez attentif aux preuves que l’acheteur fera apparaitre pour vous inculper surtout quand ce dernier fait recours à l’expertise.

Après cette étape, faites invalidez les preuves avec la garantie que vous avez donné à l’acheteur lors de la vente du vehicule. Prouvez qu’il n’y a pas des caches en fondant vos argumentaires sur les modalités à prendre en compte quand l’on parle des vices cachés.

Miser sur les modalités à prendre en compte en cas de vice caché

Généralement, les clients pour avoir la force de vous assigner en justice font recours à un expert du domaine. Chaque expert à son mode opératoire et se base sur les modalités d’invalidation de la vente pour secourir le client.

Par ailleurs, le professionnel vous dira de miser sur les modalités à prendre en compte en cas de vice caché. En effet, vous devez rappeler à la partie adverse la définition d’un vice caché pour la vente d’une voiture. Tout d’abord, les vices caches ne sont rien d’autre que le camouflage des antécédents du vehicule. Il peut s’agit d’une panne dont avait souffert votre auto pendant que vous l’utilisez.

Ainsi, soufflez que cette panne antérieure n’ait pas été mentionnée lors de l’achat à cause d’une réparation. L’expertise émet le doute sur ce que vous dite mais la preuve de la vérité des faits le rassure.

Miser sur votre assurance pour vous faire éxonérer

Pour mieux assurer votre défense vous devez faire recours à l’assurrance de votre voiture. En effet, une assurance auto renseingne bien sur l’état du vehicule plus que n’importe quel papier délivré par le mécanicien auto.

Ainsi, vous aurez la victoire en démontrant qu’avant la vente tout controle a été effectué par les experts en la matière. En effet, l’assurance possède au controle de la voiture depuis le moteur jusqu’aux pneux. Une assurance auto vous donne une garrantie sur votre véhicule.

Cependant, aucun vice n’est caché au controle de l’assurance. A cet effet, en tant que professionnel vous démontrez à ceux qui vous accusent que votre moteur est en bon état. Ainsi de suite pour faire valoir vos droits lorsqu’il s’agit d’un achat et d’une vente.

Autres articles

Apprendre a reparer une voiture

Un tour chez le mécanicien auto implique la réalisation de dépenses. Ces dernières ne sont pas parfois prévues et affectent le budget quotidien des propriétaires.